Régis Moeneclaey Consultant

UN CONSULTANT AU SERVICE DE LA GESTION DES PME

La difficulté de mener des projets dans une PME

Classement: Comptabilité analytique,Métier,Tableau de bord | 16 avril 2013

C’est au travers de nos missions de consultant et des contacts avec des prospects que nous en avons mieux pris conscience.

Les dirigeants de PME ont une charge de travail importante à laquelle s’ajoutent les imprévus qui se présentent au jour le jour. A certaines périodes ceci rend difficile les choix pour mener un ou des projets même lorsqu’ils savent que ceux-ci représenteraient une avancée pour l’entreprise. Les missions que nous menons sont plutôt classées dans cette catégorie de projets, nous les prendrons comme exemple.

Ponctuellement les entreprises peuvent se trouver dans des situations différentes : avoir à faire face à des difficultés d’origine diverses ou à l’opposé devoir gérer un développement ou une progression de l’activité. On peut ajouter que dans le contexte économique actuel celles qui ne s’organisent pas pour avoir un suivi au plus juste (même lorsque les résultats sont bons), prennent des risques.

Toutes ces raisons peuvent inciter un chef d’entreprise à revoir ou à mettre en place des moyens supplémentaires pour, par exemple, mieux connaître les prix de revient, vendre plus en sécurité, suivre plus étroitement la production, les ateliers, le SAV ou l’activité commerciale….. C’est ce que nous vous proposons avec les tableaux de bord, le calcul des prix de revient, la comptabilité analytique, le suivi des coûts de production….

Même s’ils considèrent les moyens ci-dessus comme très utiles, le contexte de l’entreprise peut amener un dirigeant de PME à envisager de remettre ou suspendre son ou ses projets à ce sujet. Dans notre exemple (ce pourrait être vrai aussi pour d’autres projets), nous pensons que, plutôt que de suspendre et donc priver l’entreprise à plus ou moins long terme de ce qui va dans son intérêt, il est souvent possible et préférable de revoir différemment le projet.

 

Dans notre cas, nous voyons au moins deux solutions :

  • mener le projet plus lentement en adaptant la démarche aux possibilités du dirigeant et de son entreprise

  • dans une proportion à définir, se faire aider par un intervenant extérieur (consultant ou expert-comptable selon le cas) qui subit moins le quotidien de l’entreprise et dispose d’une expérience. Cette expérience permet aussi souvent d’être plus efficace et de passer moins de temps.

 

Nous pensons que les entreprises qui progressent le mieux ne sont pas celles qui, à un moment donné, déploient des moyens plus ou moins importants mais celles qui savent s’organiser pour progresser « lentement » et régulièrement.

 
 

 

 

Sondage

Nous souhaitons recueillir l’évaluation de nos visiteurs pour améliorer notre service.

Acceptez-vous de consacrer quelques instants à nous répondre ?

Par avance merci