Régis Moeneclaey Consultant

UN CONSULTANT AU SERVICE DE LA GESTION DES PME

Présentation du cabinet

Classement: Métier | 16 avril 2013

Un chef d’entreprise consacre beaucoup à sa société (implication personnelle, moyens humains et matériels). Il faut lui   faciliter certaines tâches  qui, si elles n’apparaissent pas indispensables, sont néanmoins trés importantes

tb180.gif

Certains outils, spécialités de notre cabinet, peuvent lui être d’une aide précieuse, parmi ceux-ci :

les tableaux de bord,

le calcul des coûts de production,

la comptabilité analytique,

des outils de gestion personnalisés qui facilitent le management du chef d’entreprise autour de concepts clairs et simples :

tableau-de-bord_160.gif pilotage de l’entreprise,sécurité,suivi des objectifs,contrôle de gestion.

Nous adaptons ces outils à chaque métier grâce à notre expérience basée à la fois sur notre formation et sur notre pratique en entreprise

Cette expérience nous a appris que :

  • des informations, des chiffres simples peuvent être de bons moyens pour démarrer, créer la dynamique dans l’entreprise et la motivation des salariés,
  • la mise en oeuvre est plus simple si elle est progressive.

La valorisation des outils adoptés par le dirigeant repose beaucoup sur la régularité, la ponctualité de leur publication et de leur diffusion dans l’entreprise et auprès des salariés concernés.

En conclusion le pilotage de l’entreprise par des indicateurs choisis par le dirigeant  et des outils facilement compréhensibles est une forme de management et de stratégie qui peuvent être simples et efficaces.

Je vous invite à visiter les rubriques du site pour découvrir la solution qui vous convient.

Régis Moeneclaey

 

 

 

Sondage

Nous souhaitons recueillir l’évaluation de nos visiteurs pour améliorer notre service.

Acceptez-vous de consacrer quelques instants à nous répondre ?

Par avance merci

 

Conseils mise en place tableau bord gestion

Classement: Métier,Tableau de bord | 16 avril 2013

 Le tableau de bord est une source de progrès pour l’entreprise à condition de respecter quelques règles..   

 Organisation :

Indépendamment des résultats, la ponctualité a un rôle sur la façon dont le tableau de bord est perçu.

L’importance stratégique que prend progressivement le tableau de bord fait qu’il faut arriver à respecter un calendrier comme c’est le cas pour d’autres travaux (exemple l’établissement des salaires : imagine t-on une entreprise où la paie pourrait être décalée en fonction d’une charge de travail ou d’autres évènements ?).  

Importance de faire participer et associer des salariés :

Les salariés peuvent apporter des idées intéressantes, permettre d’avoir une connaissance plus en profondeur de l’entreprise (surtout en PME où certaines tâches sont souvent réalisées par un seul salarié).

Pour cette raison il ne faut pas hésiter à aller dans les services et les ateliers.

Le fait d’associer et de consulter des salariés n’empêche pas le chef d’entreprise, en final, d’être le décideur.  

Motivation des salariés :

Le tableau de bord n’est  pas que l’affaire du dirigeant ou de quelques salariés. Sa parution dépend, par exemple, de l’achèvement chaque mois de certains travaux. On se trouve dans une chaîne où chaque salarié  a un rôle.

Au départ cela sollicite un effort mais lorsque le tableau de bord fonctionne  on a  la grande satisfaction de voir naître l’intérêt et la motivation des salariés.  

Construction du tableau de bord :

Des données doivent être le fil conducteur :

      les idées et la personnalité du dirigeant

      l’entreprise, son historique, ses activités

      ce qu’en attend le dirigeant ?

Un tableau de bord qui serait plus ou moins une copie de celui d’une autre société ou d’un exemple, risquerait d’avoir un impact moindre.

La personnalisation est une valeur importante.  

Choix et nombre d’indicateurs dans le tableau de bord :

Ce choix est très important pour mobiliser et motiver.

Attention au risque de dispersion, il ne doivent pas être trop nombreux.  

Diffusion des résultats :

      fixer un planning le plus réaliste possible

      le pilote qui assure la gestion et la mise en place des tableaux de bord doit pouvoir dégager de la disponibilité pour être à l’écoute des destinataires et réagir en conséquence (ou émettre des propositions au dirigeant s’il est salarié ou intervenant extérieur)  

Validité, vérification des résultats :

Il faut, à tout moment, pouvoir vérifier ou confirmer des résultats par recoupement avec d’autres sources d’informations.

Plus facile et rapide pourra être le contrôle et le retour de l’information aux demandeurs, plus l’impact du tableau de bord sera fort et s’améliorera..  

Suivi :

Lorsque le tableau de bord est passé en phase d’utilisation il est conseillé de :

      rester vigilant pour calculer et publier le tableau de bord selon le planning initial

      rester à l’écoute de l’entreprise pour faire évoluer la mise en forme et les résultats (un tableau de bord que l’on n’actualise pas perd progressivement de sa valeur et de son intérêt) : si le dirigeant ne peut s’en charger, confier ce travail au pilote. 

      Le tableau de bord peut constituer un  observatoire du fonctionnement de l’entreprise (audit et  contrôle de gestion),  un plus qui s’ajoute à tout ce qu’il apporte par ailleurs.

Ne pas oublier le pilote qui gère les tableaux de bord : cette personne est aussi indispensable que le conducteur pour une voiture    

Suite »